n'arrive pas a refaire ma vie, maman solo jumeaux, maman solo je suis epuisee, maman solo avec jumeaux, blog maman solo jumeaux, maman solo mes jumelles me rendent la vie impossible, maman solo livre, maman solo sans famille, maman solo besoin d'aide, maman solo logement, maman solo les aides, maman solo la semaine, maman solo location, maman solo malade, maman solo mode de garde, maman solo mode d'emploi, maman solo mode d'emploi livre, maman solo malheureuse, maman solo musulmane, maman solo noel, maman solo nouvel an, maman solo nouvelle relation, maman solo nourrisson, maman solo nomade, maman solo naissance, maman solo nature, maman solo et nouveau compagnon, maman solo organisation, maman solo org forum, maman solo ou partir en vacances, maman solo pma, maman solo prime de noel, maman solo partir en vacances, maman solo quel travail, maman solo qui craque, maman solo qui travaille, maman solo quel aide, maman solo quel metier, maman solo qui refait sa vie, maman solo qui voyage, maman solo quoi faire, organisation maman solo qui travaille, maman solo rencontre, maman solo rsa, maman solo reportage, maman solo rencontre amoureuse, maman solo recherche appartement, maman solo sans amis, maman solo smic, maman solo ski, maman solo solitude, maman solo salaire, maman solo sentiment solitude, maman solo triste, maman solo temoignage, maman solo travail temps partiel, maman solo travail temps plein, maman solo trouver un logement, maman solo tour du monde, maman solo travail de nuit, maman solo travail, maman solo veuve, maman solo vie amoureuse, maman solo vie sociale, Aides renforcées pour l'accès au logement, meilleur adaptation aux horaires décalés, priorité pour les places en crèche, aides à l'insertion professionnelle parent solo, maman solo, papa solo, familles monoparentales, famille recomposée, familles recomposées, divorce, séparation, parents solos, parent solo vacances, parent solo rencontre, parent solo forum, parent solo et compagnie, parent solo facebook, parent solo sorties, famille monoparentale, divorcé, Site de rencontre, maman solo refaire sa vie, maman solo rencontre, maman solo dépression, maman solo vacances, maman solo association, maman solo aide, papa solo rencontre, papa maman solo, papa solo vacances, maman solo paris, maman solo travail, maman solo vie professionnelle, maman solo Lyon, maman solo Ile de France, maman solo Marseille, maman solo Nice, maman solo Lille, maman solo Toulouse, maman solo Bordeaux, Parent solo aide, épuisement professionnel, mere seule epuisee, parent solo avis, parent solo annonce, solo parent association, solo parent blog, parents solo babysitting, parent solo livre, parent solo fatigue, groupe parent solo, solo parent guide, solo parent questions, parent solo refaire sa vie, parent solo site rencontre, parent solo sortie, parent solo site de rencontre, parent solo solitude, organisation parent solo, parent solo petites annonces, colocation parents solo paris, colocation parent solo parent solo paris, parent solo avignon, parent solo angers, parent solo bordeaux, parent solo Belgique, parent solo brest, parents solo bretagne, parent solo grenoble, parents solo geneve, parent solo lyon, parent solo lille, parent solo montpellier, parent solo marseille, parents solo morbihan, parent solo nantes, parent solo nice, parent solo nimes, parent solo nord, parent solo val d'oise, association parent solo paris, parent solo rennes, parent solo reims, parent solo rouen, parent solo tours, parents solo France, ovs parent solo, parent solo colocation, solo parent camping, parent solo vacances colocation, parent solo demenagement, parent solo partir en vacances, voyage parent solo pas cher, parent solo ski, parent solo voyage, parent solo vacances, parent solo vacances colocation, week end parent solo, hotel parent solo, maman solo voyage, maman solo voyage avec bebe, maman solo voyage bebe, blog maman solo voyage, papa solo forum, papa solo refaire sa vie, pere seul caf, pere seul avec sa fille
Témoignages

Pourquoi a-t-on tellement de mal à ne pas culpabiliser ?

Et aujourd’hui, je voudrais t’aider à déculpabiliser beaucoup plus facilement.

La culpabilité de la maman, qu’elle soit solo ou pas solo, est liée à :

  • de nombreuses  sollicitations en parallèle : celles du travail qui en demande toujours plus , celles des enfants qui veulent voir plus maman, celle du papa qui peut poser beaucoup de questions, de l’amoureux demandeur de temps, des amis, de la famille qui demande des nouvelles, du banquier…liste non exhaustive…ces demandes sont toutes impossibles à satisfaire, augmentent la charge mentale et nous rendent soucieuses
  • la société et son injonction d’être toujours parfaite, de tout bien gérer, dans la bonne humeur, en étant belle, sexy, efficace au travail, avec pleins d’amis, une vie amoureuse réussie, des enfants épanouis, intelligents, cultivés, sages, épanouis dans la maison du bonheur à la décoration simple et recherchée….

Il y a des périodes pendant lesquelles tu fais les choses sans te forcer. Quand tu te lèves le matin, tu as juste envie de le faire.

Et quand tu es dans une période comme ça, tu penses que ça va durer.

Mais quelques jours après, la flamme s’éteint. Ça devient quasiment impossible pour toi de faire les choses. Tu es juste bloquée.

C’est décourageant quand ça arrive, parce qu’on ne sait pas pourquoi d’un coup tout change, et ça devient tellement difficile. Tu accumules la fatigue, la déprime, la mauvaise humeur, etc.

On n’a rien fait de « mal »… On n’a même souvent rien fait de différent des autres jours…

Et pourtant, quand on essaye de faire les choses, on est bloqué. On n’a pas envie. Et ça demande un effort surhumain.

Du coup, la plupart des fois, on abandonne.

Et puis on se met à culpabiliser.

On se dit qu’on n’y arrivera pas.

On se reproche de ne pas avoir assez de force.

On se sent incapable.

On pleure parfois, souvent, beaucoup…

C’est une double peine, finalement : à la fois on n’a pas réussi à faire les choses (s’occuper des enfants le travail, s’occuper de la logistique de la maison), et en plus… on passe une mauvaise journée parce qu’on culpabilise et qu’on se sent mal.

Et quand on voit d’autres parents qui eux, ont l’air de réussir tous les jours à gérer tout cela bien mieux que nous, on commence à se poser des questions.
Et on se demande même si on est vraiment apte à être un bon parent.

Le vrai problème au fond de tout ça, c’est qu’on a l’impression de n’avoir aucun contrôle sur ses humeurs.

Les jours où on est d’humeur à faire les choses, on peut en faire beaucoup.
Mais les jours où on est d’humeur à rester sur le canapé, on est strictement incapable de faire quoi que ce soit.

Si tu t’es reconnue dans les lignes qui précèdent, tu n’es pas toute seule : la plupart des gens sont pareils. Et j’en fais partie.

Tu n’imagines pas comme je suis limitée par mes humeurs.
Et à quel point je suis incapable de lutter contre.

Pourtant, au fil des ans, j’ai réussi à aller mieux.

Comment est-ce que je réussis à m’épanouir ?

Certains pensent que je suis différente d’eux, alors que ce n’est pas le cas.

Je souffre comme tout le monde de mes humeurs.
Je n’arrive pas à lutter contre.
Je ne peux pas me forcer.
Et je suis de nature plutôt flemmarde.

Mais j’ai réussi à créer autant quand j’ai compris que justement, la clé n’était pas la motivation.

Quand j’ai compris que mon vrai problème, ce n’était pas de savoir me motiver, de savoir lutter contre moi-même, ni de savoir me forcer.

Mais au contraire, qu’il s’agissait d’écouter ses humeurs. De comprendre quels sont les facteurs qui me donnent envie de faire les choses. De découvrir comment je fonctionne pour savoir dans quels environnements j’ai vraiment de la passion et de l’envie.
Bref, de travailler sur moi.
De m’écouter au lieu de lutter contre moi-même.

Et je me suis créé un programme de travail un peu étrange, taillé sur mesure à mes niveaux d’énergie.
Un programme qui me respecte. Qui respecte aussi mes envies et mes humeurs.

Et ce programme de travail, je l’ai amélioré et optimisé depuis que je suis maman solo.

À chaque fois qu’il y avait un bug (c’est à dire à chaque fois que je n’ai pas réussi à faire les choses, que je perdais pied, etc.), au lieu de me le reprocher, je me suis mis à me demander ce que je pourrais améliorer dedans pour que ça n’arrive plus la prochaine fois.

Et j’ai fait ça… plusieurs milliers de fois.

C’est ce que j’appelle la méthode de l’avion : quand un avion s’écrase, les experts vont sur les lieux de l’accident pour étudier les circonstances du crash. Ce qu’ils font, c’est qu’ils essayent de comprendre pourquoi l’accident est arrivé.

Et souvent, suite à un accident d’avion, de nouvelles règles sont ajoutées aux protocoles aériens pour ne plus que la même erreur se reproduise.

C’est de cette façon, accident après accident, que l’aviation est devenue de moins en moins dangereuse, jusqu’à devenir le mode de transport le plus sûr, loin devant tous les autres.

C’est exactement ce que j’ai fait dans ma vie.
À chaque fois que j’avais du mal à faire les choses, à chaque fois que j’ai remis mon travail au lendemain, à chaque fois que je baissais les bras, à chaque fois que je craquais… j’ai cherché les causes de l’accident.

Et à chaque fois, j’ai testé de nouvelles idées pour que ça ne se reproduise plus.

Et c’est ainsi que d’année en année, ce système m’a permis d’aller de l’avant.

C’est pour transmettre cette méthode et pour aider les mamans solos que j’ai voulu en faire un article. Je veux te montrer qu’il est possible de construire un système aussi performant que le mien.

Ton système sera adapté à ton quotidien, à tes enfants, à ton métier, à ta personnalité, à tes envies, et à tes humeurs, etc.

N’hésite pas à partager ce que tu penses dans les commentaires. J’adore répondre aux commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *